Corinne

Vous êtes parmi nous la colombe de l’arche
V.H.


Tu es « le Délice du genre humain » comme

Tu l’entendras ci-après. Avec volubilité,

Tu es loquace et spirituelle à l’égard des hommes

En symbiose avec moi, tu es érudite et cultivée.

 

Ton végétal totem est la diaphane églantine

Et ton animal totem la gracile antilope

Dans ton cénacle, tu cultives les filles de Mnémosyne

Et opines aux idées de Wallace le philanthrope.

 

La Boétie lègue sa « librairie » à son ami Montaigne

Toi ô Corinne ! tu m’offres ton infinie sollicitude

Ce dont atteste un ouvrage ancien où Pompilius règne

Instiguée d’une nymphe dans une Rome rude.

 

Dans ta vie de couple tu as l’œil plus soigneusement

Que ne fait l’abeille à bâtir ses coffres de cire

Tu aimes les êtres ailés car tu entends le pépiement

Des moineaux et le vol du héron, selon tes dires.

                   Neuilly sur seine, le 23 Août 2012

Fabrice Duniach

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *