Le petit manoir

La vaste et ombrageuse propriété se nomme« le petit manoir »
elle se trouve à Rozoy-le-vieil dans le Gatinais en France.
Nous y entrons par une allée sur le côté droit de la propriété
Je m’empresse d’ouvrir le portail en bois d’une vieille bâtisse
De la Renaissance. La porte s’ouvre et je vois le vieux pressoir
Avec sa meule en granit. Dans un coin de cette bâtisse,
L’âne Thibaud mange du foin fraîchement arraché de la terre.
Il apprécie mes caresses sur son flanc, soyeux et blanchâtre.
La villa moderne est gouvernée par mon cousin Philippe et
Son ami le pasteur Guy Berner. Celui-ci est tout dévoué
A sa famille, à ses amis et à ses animaux de compagnie.
Il y a l’âne Thibaud, le chien Titus, le capucin Balthazar
Et les autres. Soudain, j’entends la cloche et Philippe
S’exclame : « le dîner est servi ! » le pasteur est notre serviteur.
Il s’occupe de servir le repas composé de mets succulents.
On se réjouit, on se congratule et on prie dévotement avec l’hostie
C’est un moment solennel avant de connaître le Paradis.
Titus est un chien sympathique et fidèle or il mange
Des choses variées dans la main du pasteur Berner.
Avec sa bonhomie coutumière, Berner arrange tous les soucis domestiques
De ses « apôtres » conviés à un repas de la « Cène. » Il est partout
Comme associé à un maître invisible. Le petit singe, Balthazar,
Semble ridicule car il se nourrit et grignote un mets servit dans un plat
Et, il est assis librement sur un monticule de présents…
C’est le soir de la Nativité et les convives exultent près du sapin
Erigé avec ses couleurs chatoyantes pareil à une constellation d’étoiles.
Les apôtres applaudissent à grands cris ; ils observent une grande toile en lin
Accrochée sur le mur opposé ; le regard se porte sur le plafond de cathédrale…
Le pasteur peut prier pour le rachat des hommes dans l’oratoire qui est situé
Près de la porte d’entrée. Dans son bureau, il nous montre sa « bible ancestrale.»
Ce havre de paix, avec sa mezzanine et son décor rustique, abrite mon cousin Philippe ;
il porte à son doigt une chevalière avec ses origines nobles et familiales.
L’âne Thibaud s’invite lui-même à ce « cénacle » car il brait gaiement.
Parce qu’éminemment intelligent et cultivé, le pasteur Guy Berner distribue
Ses « oracles » de la manière suivante…Près de l’âtre, une grande cheminée,
Il verse un liquide incandescent dans un chaudron en fonte noirâtre…
Le liquide versé dans le chaudron se solidifie et prend forme
allégoriquement… C’est une coutume des pays nordiques
Dehors, il fait nuit et le ciel est étoilé.
J’aperçois les saules pleureurs d’où serpente un ru silencieux.
Dans le parc ombragé du « petit manoir », j’entends l’eau s’écoulée
D’un abreuvoir en bois de chêne.

Fait à Paris le 20 Jan. 2012

Fabrice Duniach

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *